Regardez le Final Day de MILLIONS Online en direct, cartes en main, sur partypokerTV avec l'animateur HeyMonia. À partir de 21h30 CET !

Regardez maintenant
Close

Poker School

How To Play Poker In 'Early' Position | partypoker351.com

Dans cette rubrique, nous allons expliquer :

Qu'est-ce que l'early position ?

Au pré-flop, l'early position est la place immédiatement à gauche de la grosse blind. Sur les tables plus grandes, cela peut également inclure les deux-trois joueurs suivants. Après le flop, c'est le premier joueur à jouer.

Il est difficile de prendre de bonnes décision lorsque l'on joue en early position.

Pourquoi ? Vous êtes le premier à agir et vous avez peu d'informations. C'est pourquoi on peut avoir l'impression de jouer aux devinettes.

Que faut-il jouer en early position ?

Misez simplement sur les bonnes mains.

Si vous êtes en early position et le premier à miser, vous devez vous comporter un peu comme un enfant gâté. Ne jouez qu'avec les meilleures mains, mais gardez en tête ce qui suit :

  • Variez votre jeu lorsque vous jouez avec des paires petites à moyennes, comme 10-10 et valet-valet, en alternant relance et suivi.
  • Les mains avec des cartes fortes comme roi-reine ou valet-10 peuvent avoir l'air de bonnes mains, mais elles peuvent vous poser problème si vous vous retrouvez encerclé après le flop.
  • Vous avez envie de tenter quelque chose de rusé ? Piégez les autres joueurs avec une sur-relance. Les mains idéales pour ce genre de coups sont as-as, roi-roi, reine-reine. Il vous suffit de suivre la grosse blind (en espérant que cela sera perçu comme une faiblesse), puis de relancer et de finir par une sur-relance. C'est aux tables agressives, où les joueurs relancent et sur-relancent si souvent qu'un coup de ce type ne mettra la puce à l'oreille de personne, que cet astucieux petit tour fonctionne le mieux

Les meilleurs astuces pour l'early position

Des paires petites mais puissantes

Ce sont les petits formats qui créent les occasions en early position. Les petites paires sont les mains les plus faciles à jouer en early position.

Pourquoi ? Parce que, après le flop, soit vous avez formé votre set et pouvez déterminer comment tirer le plus d'argent possible de la main, soit vous êtes dans une impasse et vous pouvez vous retirer sans perdre trop d'argent.

Faites attention toutefois. Vous pourriez tout de même vous trouver dans une mauvaise situation plus tard au cours de la main.

Des devinettes

Après le flop, les choses deviennent plus compliquées si vous êtes hors de position (c'est-à-dire si vous n'êtes pas le premier à jouer). Devez-vous miser ou checker ?

  • Si votre main est correcte et que vos adversaires sont nombreux, misez. C'est une façon pratique d'empêcher les joueurs d'attendre de prendre les cartes pour constituer une main gagnante.
  • Si vous jouez contre des joueurs agressifs, il est préférable de checker et de relancer. Cela veut dire qu'il y aura plus d'argent dans le pot si vous êtes sûr d'avoir la meilleure main.

Checker

Si vous avez relancé après le flop et que l'on vous a suivi, checker après le flop (dans l'intention de checker et de relancer) peut être une bonne idée.

Quand ?

Checkez et relancez si vous avez une main forte, comme :

  • une over pair (une pocket pair plus forte que tout ce qu'il y a au flop),
  • une très bonne paire (une paire constituée de l'une de vos pocket cards et de la carte la plus haute du flop).

Vous pouvez aussi utiliser cette technique pour bluffer. Par exemple, lorsque vous avez as-reine et que vous n'avez pas formé de paire au flop. Si un autre joueur vous suit et que les cartes qui n'ont pas encore été tirées complètent votre main, celle-ci est probablement meilleure que celle de votre adversaire.

C'est bien parce que...

  • En gros, vous menez la danse ! Vous gardez les commandes et vous exercez une pression sur les joueurs qui jouent avec vous.

Cela pourrait être mauvais parce que...

  • Cela coûte plus de checker et de relancer que de miser franchement, parce que vous devez faire mieux que le joueur qui a déjà misé.

La mise en continu

Si vous jouez contre des joueurs plus passifs, il vous suffit de miser sur vos mains fortes, puis de miser en continu si vous manquez le flop, parce qu'il est probable que votre adversaire ne fasse que suivre ou relancer s'il a une bonne main.

La mise en continu différée

Vous checkez avec l'intention de miser quel que soit le tournant (la quatrième carte commune) si votre adversaire checke aussi.

C'est bien parce que...

Cela donne l'impression que vous avez une main forte que vous avez essayé de cacher au flop. Cela fonctionne mieux lorsque vos adversaires vont ont vu checker et relancer le flop avec des bonnes mains par le passé.

Checker et relancer au flop

Un très bon petit coup à utiliser lorsque vous êtes face à des adversaires agressifs qui suivront au flop et essaieront de vous prendre le pot au tournant.

Quand ?

Lorsque vous avez une main forte ou que vous voulez bluffer.

C'est bien parce que...

Cela va empêcher l'agresseur de vous malmener dans le but de vous éliminer.

Cela pourrait être mauvais parce que...

Si vous faites cela, vous devez vraiment y aller à fond, ce qui veut dire que vous devez miser beaucoup de jetons.

L'obsession du contrôle

Si vous avez une main médiocre (comme une paire ou même une overpair), il est important que vous essayiez de contrôler la taille du pot de manière à ne pas perdre trop de jetons si vous êtes battu.

En fait, l'un des adages les plus connus des professionnels du poker est "Ne jouez un gros pot qu'avec une bonne main".

Par conséquent, si votre adversaire vous court après et se bat pour obtenir le pot, essayez de checker ou de suivre s'il mise. Cela maintient le pot à un niveau bas et si vous perdez finalement plus tard au cours de la main, vous ne perdrez pas trop d'argent.

Pourquoi ?

Cela vous empêche de prendre les commandes, ce qui vous mettrait en position d'être relancé, et par la suite, vous devez soit jouer un pot vraiment imposant avec une mauvaise main soit abandonner votre main.

De même, en checkant, vous pourriez faire croire à vos adversaires que votre main n'est pas si terrible que ça. Cela marche vraiment bien à la rivière si vous checkez avec une overpair, parce que vous persuaderez peut-être votre adversaire de bluffer.

Mise bloquante/Mise défensive

En plaçant une petite mise défensive (en gros 30% du pot), vous empêchez votre adversaire de placer une grosse mise qui vous obligerait à prendre une décision difficile.

Ça marche parce qu'il va suivre votre mise bloquante pour rester dans la main, sans la relancer (une relance serait trop risquée). C'est une façon subtile de garder le contrôle du pot et de jouer la main selon vos termes. Tandis que, si vous checkez, vous serez peut-être bluffé ou obligé d'égaler la mise de votre adversaire.

Quand ?

Après le flop, si vous n'avez qu'un seul adversaire.

Cela pourrait être mauvais parce que...

Si vous agissez ainsi contre un adversaire de bon niveau, il pensera que vous manquez de détermination, ce qui veut dire qu'il pourrait vous attaquer.

Maintenant que vous pouvez ajouter quelques cordes de plus à votre arc, la meilleure chose à faire est de mettre ces nouvelles connaissances en application, en jouant soit en mode réel, soit en mode virtuel.

N'oubliez pas, néanmoins, que jouer en early position est difficile et que vous êtes désavantagé dans cette position, alors tâchez d'attendre d'être en late position pour engager vos jetons.