KO Series #67-H: $1M Gtd [Main Event, 8-Max]. $320 buy-in : Débute dans

8 heures
10 minutes
23 secondes
Inscrivez-vous maintenant
Close

Poker School

How and When To Defend Your Big and Small Blind In Poker

Dans les cash games, le vol des blinds doit constituer une part importante de votre stratégie. Dans cette rubrique, nous allons parler davantage du vol des blinds, et de ce que vous devez faire si quelqu'un essaie de vous les voler.

Vous en aurez plus notamment sur les points suivants :

Monter son coup

Dans les cash games, tout repose sur l'action. Généralement, ce sont les joueurs les plus agressifs qui remportent l'argent, soit en obligeant les joueurs qui ont des mains marginales à se coucher, soit en espérant que leur réputation leur rapportera de l'argent s'ils ont une main.

Comme l'attitude prime sur les cartes, il y a beaucoup de variance à gérer. Cela veut dire que vous devez prendre en compte dans vos fonds 30 caves ou plus (ou 50 caves pour des parties à six joueurs à 5 $/10 $).

Les coups de départ

Dans ce type de jeu, mieux vaut ne pas attendre que les bonnes mains apparaissent. Au lieu de cela, vous verrez sans arrêt des joueurs relancer et sur-relancer avant le flop, souvent avec des mains au potentiel douteux.

Les suited connectors, les cartes à figures et les paires moyennes sont toutes bonnes pour une sur-relance (bon à savoir si vous obtenez des as ou des rois par la suite). Vous pouvez aussi suivre pour être un peu créatif, mais généralement, le moment n'est pas idéal pour suivre la grosse blind.

Si vous vous apprêtez à jouer une main, relancez trois ou quatre fois le montant de la grosse blind (cinq fois si un autre joueur a déjà relancé). Espérons que cela vous permettra de récolter les blinds. Si ce n'est pas le cas, vous disposez de la dynamique dont vous avez besoin pour miser en continu, ce qui doit toujours être l'étape suivante de votre programme.

Jouer à partir des blinds

SI c'est vous qui subissez les conséquences de ce type de tactique lorsque vous êtes aux blinds, ne le prenez pas personnellement. À ce stade, c'est purement et simplement de la position qu'il s'agit. Les autres joueurs sont en position, ils utilisent leur position. Vous feriez pareil.

Vous ne devez pas relancer ou sur-relancer juste parce que vous êtes énervé. Le risque de vous faire piéger est si élevé qu'il va falloir que vous jouiez plus serré et que vous fassiez en sorte de limiter les dégâts.

La défense des blinds

Repousser un voleur de blinds agressif, c'est possible, mais uniquement si vous savez ce que vous faites et à qui vous avez affaire.

  • S'il relance trop régulièrement
    Essayez de sur-relancer. Soyez prêt à dépasser les limites lorsque vous avez des mains allant de as-valet, as-10 ou roi-reine à des paires moyennes (6-6 et mieux). Vous voulez en faire beaucoup, pour trois raisons :

    1. Cela met votre adversaire réellement sous pression (avec de la chance, il se couchera)
    2. Cela indique que vous avez une main forte
    3. Vous dérobez le contrôle du pot à votre adversaire, ce qui vous met aux première loges pour miser en continu, quel que soit le flop

Cela met votre adversaire réellement sous pression (avec de la chance, il se couchera)

Cela indique que vous avez une main forte

Vous dérobez le controle du pot à votre adversaire, ce qui vous met aux première loges pour miser en continu, quel que soit le flop

  • S'il ne mise pas assez après le flop
    Dans ce cas, les tirages avec du potentiel sont vos meilleures amies. Les mains comme 4-5, 6-5 et 7-6 de la même couleur valent la peine d'être suivies.
  • Si la cave qu'il a payée n'est pas élevée
    Vu que le paiement est peu important, il s'agit d'une des rares fois où un suivi pré-flop hors de position est mieux qu'une sur-relance. Si votre main est bien dissimulée, votre cote implicite devrait justifier un suivi.
  • Les autres moments où suivre
    Les autres mains qui vous suivriez sont les petites paires allant de 2-2 à 6-6 (à moins que ne vouliez vous trouver en train de miser en continu avec un tableau composé de roi-10-8 avec 3-3). En général, vous devez pensez : pas de brelan, pas de mise hors de position ; et penser à toujours vérifier la cote impliquée. Si votre adversaire a 80 $ et relance de 8 $ avant le flop, ne suivez qu'avec 3-3 s'il est du type à payer.

    Il faudra peut-être aussi appliquer la "règle de 10" et adapter les chances de flopper un brelan (7,5:1) à 10:1, afin de couvrir les situations où vous avez tous les deux un brelan (set over set) et le fait que vous êtes hors de position.
  • Apprenez à vous coucher
    En fin de compte, suivre hors de position dans ce type de jeu ne sera jamais idéal. Parfois, il est préférable de s'en tenir à ses jetons et de se coucher.

Après le flop

Dans les parties à plus hautes limites (même les grosses parties, plus anonymes), un jeu prévisible peut mener à la ruine. La stratégie post-flop repose donc beaucoup sur la variété et sur la création du type de réputation qui rapportera de l'argent ultérieurement.

Par exemple, vous verrez des joueurs s'éloigner de la mise en continu traditionnelle et flotter (suivre avec une main faible en position en espérant remporter le pot plus tard), relancer au bluff ou payer simplement la relance avec n'importe quelle main.

Pour gérer cela, vous devrez vous-même alterner check-relances et check-abandons pour tromper la vigilance des autres joueurs. Vous devrez aussi flotter plus contre n'importe quel joueur qui a tendance à se coucher lorsqu'il est sous pression au tournant.

Face à un joueur qui se montre enthousiaste et naif, vous devez envisager de bluffer au tournant pendant une bonne partie du temps (en particulier lorsque le tableau change ou que vous récupérez des outs).

Vous devez aussi bluffer quelques all-ins à la rivière pour équilibrer les choses les fois où vous misez pour obtenir de la valeur sur une bonne main.

Voici d'autres coups qui vous aideront à troubler vos adversaires :

  • Si le pot est à 15 $ avant le flop, faites sortir vos adversaires pour gagner tout le pot avec deux cartes quelles qu'elles soient (il vous faut un tableau raisonnablement sec : l'idéal serait une carte haute et deux autres cartes). Pourquoi ? Ce coup a pour but de montrer que l'on est fort, vous ne le verrez pas souvent, et c'est une bonne main en ce qui concerne l'équilibrage risques-récompense issue de la grosse blind.
  • Checkez et relancez à chaque flop si vous avez un seul roi, une seule reine ou un seul valet. Puisque la plupart des mains manquent la plupart des flop, elles auront besoin de ce type de carte pour suivre.

Si vous pouvez jouer agressivement à toutes les streets à la bonne fréquence, vous vous en sortirez bien. Dans ces jeux, les joueurs sont plus importants que les cartes, vous devez donc être capable de les cerner, sans les laisser faire de même avec vous.